message

Abréviation :

NB = Nouveau Bulletin des sciences par la Société philomathique de Paris.

MA = Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil.

  Udaï Venedem

GAY-LUSSAC

E. O. du Mémoire de Gay-Lussac sur sa loi de composition des gaz : les gaz se combinent entre eux, en volume, dans des rapports très-simples. C’est grâce à cette loi que la théorie atomique pourra prendra sens.

Gay-Lussac publie de nombreux articles dans NB, dont il est aussi Rédacteur1. Le 31 décembre 1808 il présente à la Société philomatique2 son plus fameux Mémoire, Sur la combinaison des substances gazeuses les unes avec les autres (NB N°. 18, Mars 1809, p. 298-301). En dessous du titre du Mémoire, on a cette indication, "(Lu par extrait à la Société philomatique, le 31 décembre 1809)",  qui nous inspire deux remarques :

1) philomatique avec t et non th est une épellation de mise dès le N°. 13, d’Octobre 1808, qui inaugurait la IIe. Année du NB. Nous n’avons pas d’explication de cette bizarrerie.

2) l’erreur sur 1809 au lieu de 1808 vaut à ce Mémoire d’être souvent postdaté par les bibliographes qui, comme on le sait, ont tendance à trop se fier aux précisions données par leurs prédécesseurs.

M. Crosland imagine que c’est à cause du froid sévissant à Arcueil que Gay-Lussac donne la primeur de sa découverte à la Société philomathique, sise, elle, à Paris : c’est bien vrai qu’en hiver, Paris est plus confortable que la campagne. Mais, plus simplement, le NB était mensuel, tandis que les MA ne paraissent que de façon très irrégulière3 et l’importance de la découverte commandait de la faire connaître au plus vite.

Après avoir donné quelques résultats d’expériences, il peut annoncer en effet :

" Ainsi il est évident que les gaz, en agissant les uns sur les autres, se combinent dans les rapports les plus simples. Lorsque la combinaison se fait entre le gaz oxigène et un autre gaz, le rapport est de 1 à 1, de 1 à 2, ou de 2 à 1. Mais si ce sont deux corps combustibles qui se combinent, comme le gaz azote et le gaz hydrogène, pour former l’ammoniaque, le rapport est de 1 à 3. "

La loi de Proust établissait des proportions pondérales ; il s’agit ici d’une loi semblable, mais volumétrique, et tellement simple qu’elle repousse celle de Proust au stade de l’informe ; Gay-Lussac poursuit donc :

" Il est bien important d’observer que, lorsqu’on considère les proportions en poids, on n’observe aucun rapport simple entre les élémens d’une première combinaison : mais les gaz, dans telles proportions qu’ils puissent se combiner, donnent toujours lieu à des composés dont les élémens sont entre eux dans des rapports très-simples. Cette singulière propriété des gaz dépend sans doute de leur état de fluides élastiques, et il n’est pas indifférent d’indiquer les proportions des élémens gazeux d’une combinaison, par le volume ou par le poids. "4

On oublie souvent de citer la suite, loi volumétrique qui n’est pas moins fondamentale :

" (…) les contractions apparentes qu’éprouvent les gaz en se combinant, se font aussi dans des rapports très-simples avec le volume primitif des gaz, ou seulement avec celui de l’un d’eux. Ainsi, lorsqu’on combine 50 parties de gaz oxigène avec 100 de gaz oxide de carbone provenant de la distillation de l’oxide de zinc avec le charbon fortement calciné, on obtient 100 parties de gaz acide carbonique. Par conséquent, la contraction apparente a été de 50, ou de tout le volume du gaz oxigène ajouté. "5

*************************

1 Il est membre de la Société philomathique depuis le 5 germinal an 13 (27 Mars 1805). Rédacteur au Nouveau Bulletin, chargé de la Physique (comme il est indiqué en NB N°. 1, Octobre 1807, p. vj), il est en réalité très vite dépossédé de ce domaine amalgamé par Poisson aux Mathématiques. Et Gay-Lussac s’occupera de la Chimie, avec Thenard qui en est le Rédacteur désigné.

2 Sic; ; voir plus bas, remarque 1).

3 Ils ne furent publiés qu’en volumes, trois en dix ans (le premier en Octobre 1807, le second fin-1809, le dernier en 1817). Dans le second, Gay-Lussac fait paraître son mémoire, avec quelques amplifications et changements de style par rapport à la version de NB.

4 p. 299-300.

5 p. 300.

main page

page d'accueil*